IDEAL - Exposition de groupe

 

Les intervenants des ateliers du Louvre exposent du 21 au 24 avril 2017 à l’Atelier des Feuillantines.
 Peintres, illustrateurs, mosaïstes… ils transmettent leur savoir-faire tout au long de l’année dans les ateliers pédagogiques du musée. 

Cette exposition permet de découvrir leurs démarches personnelles. 

 

Je présente cette année quelques images de la série Squares en hiver.

 

Square de l'Archevêché, Paris
Square de l'Archevêché, Paris

 

 

  MAI 2016

 

  ISAAC 1942 

 

  DIMANCHE 29 MAI 2016  - 14H30-16H30 –

 

 

Dans le cadre de la série « La ville en mots » conçue par Régis Labourdette, l’association Les Promenades Urbaines propose la promenade « ISAAC 1942 », lecture publique d'une fiction spécialement écrite pour la circonstance, et sur les lieux mêmes qui ont présidé à son écriture.

 

 

Un jeune garçon se retrouve sans savoir comment ni pourquoi au cœur du Marais. Au fil de sa déambulation se superposent à la réalité actuelle tel ou tel fragment de l’existence qui a été la sienne ici même, mais dans les années 1940, pendant l’occupation allemande. Dans cette aventure à bien des égards fantastique s’entrelacent le présent et le passé, se croisent les gens d’hier et ceux d’aujourd’hui, se mêlent les accents, les intonations ou les langues, et Isaac revoit ses parents, il revit leur situation de Juifs d’Algérie parmi d’autres Juifs à Paris, parfois lui apparaissent des fantômes, il songe aux disparus, il entend leur voix, il les écoute et partage

quelque chose de leur destin singulier, tellement attaché à ces lieux.

 

 

RENDEZ-VOUS : 14h15 à la sortie de métro Saint-Paul, à proximité du panneau Saint-Paul.

 

Frais de participation : 10 euros ; tarif réduit (étudiants, chômeurs, bénéficiaires des minimas sociaux) : 5 euros.

 

 

http://www.promenades-urbaines.com/modules/eguide/event.php?eid=343

 

 



Novembre 2015

 

L’album d’Emma :

 

- une nouvelle illustrée de trente-cinq photographies 

 

- une exposition photographique du 4 novembre au 15 décembre 2015 à La Maison des étudiants arméniens


- une exposition de groupe, IDEAL, à l'atelier des Feuillantines à Paris

 

 

LE LIVRE

 

L'album d'Emma, une nouvelle illustrée de trente-cinq photographies, a paru en novembre 2015.

Régis Labourdette sera présent le samedi 28 novembre de 10h à 18h au stand livres de la braderie "Chene" pour dédicacer L'album d'Emma.

 

24e Grande Braderie de l'association « Chene ».

 

Exposition vente de l'Artisanat d'Arménie, stands de livres, philatélie, CD, épicerie avec des produits d'Arménie, cadeaux, bar-buffet, animations pour enfants et adultes, dédicaces livres par les auteurs.

 

Collège arménien Samuel Moorat
26 rue Troyon, 92310 Sèvres
M° Pont de Sèvres ligne 9 - Tram T2 Musée de Sèvres

L’EXPOSITION


Une jeune femme, orpheline et parisienne d’adoption, part à la recherche de sa petite enfance en Arménie, à Yerevan. Elle veut ainsi lutter contre un sentiment obsédant  de décalage. Mais que d’embûches sur son chemin, dont la moindre n’est pas le terrible séisme qui, dans cette fiction photographique, a ravagé Yerevan ! Heureusement, Emma est accompagnée de Henriette, une fidèle amie qui partage son goût pour l’architecture. Heureusement, elle a trouvé là-bas en Yervant non seulement un parent mais un véritable interlocuteur, compréhensif, patient et  avisé.

Avec lui, Emma et Henriette vont découvrir un patrimoine qui est l’occasion de longues conversations, elles vont découvrir des habitants  qui les prennent presque en amitié, elles vont être affrontées à d’étranges images, véritables natures mortes qui forment une sorte de mémorial de la vie en Arménie.

Mais Yervant leur avait caché, par délicatesse ou pudeur, la raison profonde des particularités de  leurs pérégrinations en Arménie : les conduisant et les guidant, il les avait amenées à se mettre dans  les pas d’un photographe tombé dans l’oubli. Or ce photographe avait connu à Yerevan, une vingtaine d’années plus tôt, la toute petite Emma, et avait mêlé des images de la fillette et de ses parents à celles des richesses et quotidiennetés  de l’Arménie dont il avait voulu conserver le souvenir. Et cela, Emma ne le découvrira qu’à son retour à Paris.

Les images de ce photographe tombé dans l’oubli sont celles de l’exposition L’album d’Emma.

IDEAL - Exposition de groupe

 

Les intervenants des ateliers du Louvre exposent le 21 et 22 novembre 2015 à l’Atelier des Feuillantines.
 Peintres, illustrateurs, mosaïstes… ils transmettent leur savoir-faire tout au long de l’année dans les ateliers pédagogiques du musée.

 

Cette exposition permet de découvrir leurs démarches personnelles.

Photographier l'architecture

 

    Pourquoi photographier l’architecture en renouvelant à chaque fois le cadrage ou la composition ? Pourquoi repenser des séries si diverses de clichés, monuments, maisons, immeubles, villages ou villes ? Pourquoi ne pas s’en tenir au document brut et rechercher un bonheur autre que celui qui avait été procuré par le contact direct avec le réel ?

 

Sissian
Sissian

  Pour rassembler des monuments épars dans l’espace, et donc pour mieux appréhender visuellement ce qui les unit et ce qui les sépare.

   Pour, à propos d’un seul édifice, rapprocher différents points de vue possibles et donc mieux comprendre le volume global qui en joint dynamiquement les parties.

   Pour mieux percevoir les volontés singulières des hommes aux prises avec le monde.



Ste Hripsimé
Ste Hripsimé

   Mais surtout pour donner à la mémoire l’occasion d’exercer  son aptitude à recomposer le réel et en créer une image mentale intérieure. Car les édifices et autres aménagements spatiaux sont à la croisée des nécessités, des besoins, des pensées et des désirs des hommes, ils réclament le passage par une image mentale pour que puisse apparaître cette étonnante relation entre les lieux et les gens.

Mosquée Rüsten Pacha
Mosquée Rüsten Pacha

   La photographie prolonge le travail de l’œil, lui apporte de nouvelles possibilités tout en le modifiant par ses caractéristiques et limitations techniques. Arrêtant le temps, découvrant parfois des aspects inattendus, provoquant des rapprochements dont on n’avait pas toujours eu conscience, englobant au hasard des circonstances usagers ou promeneurs, unissant l’instant et la pérennité, elle peut être un autre regard qui entre en dialogue avec le regard naturel. Alors, l’architecture continue à transmettre son message spatial, à nous faire part de tous ces écrins possibles destinés à organiser la vie des hommes.